[Next Gen’] – La dernière ligne droite. 1


Vous avez été nombreux à suivre ma grossesse avec attention, je vous ai raconté les six premiers mois, il ne manque plus que les trois derniers, alors aujourd’hui après quelques temps de silence, je me lance.

Ce trimestre à été long, très long. Au final, j’ai tout vécu pendant les six premiers mois, du coup je m’ennuyais un peu sur la fin. Je me languissais que d’une chose c’est d’avoir ma petite princesse dans les bras. Le 7e n’a pas été intéressant, je suis resté à la maison dans mon lit, étant donné que j’étais en maladie pour risques d’accouchement précoce (contractions trop fréquentes). J’ai eu la dernière échographie une semaine avant la visite du 8e. Cette échographie était une des plus belle, j’ai pu voir ses grosses joues de beaux bébé et elle avait la tête en bas, soulagement. Elle a explosé les courbes pour un bébé de 7 mois, minette a eu sa poussé de croissance beaucoup plus tôt, elle été estimé à 2.4kg à un peu plus de 2 mois avant le terme. Peut importe elle était magnifique !
A l’avant dernière visite mensuel, le docteur qui me suivait à la maternité m’a un peu alerté sur son poids et ma tension en me disant qu’il allait falloir surveiller ça, mais ne m’a pas donné d’examens supplémentaire. Après 5 minutes dans son cabinet, il m’avait déjà mis à la porte. Du coup je ne me suis pas plus inquiété que ça.
Le 8e mois à été tout aussi plat. Long. Ennuyant. Je passais mon temps chez ma sage femme pour les cours d’accouchements et à l’hopital pour les prises de sangs. Le seul moment amusant de ce 8e mois a été le shooting photo avec Julie, la super photographe (qui a écrit les deux derniers articles sur le blog ;)), ça a été un moment de détente et de plaisir avec de beaux souvenirs !

Arrive enfin le 9e mois. Bientôt la délivrance ! Mais ce que je ne savais pas c’est que ce mois allait être le plus long de ma grossesse. Que ça soit pour le côté impatient mais aussi pour l’incertitude que j’allais vivre. A la dernière visite, j’ai vu un autre docteur que celui des deux derniers mois, j’étais soulagée car vu comme l’autre m’expédiait, mes visites devenaient désagréables. Ce jour là, j’arrive à l’hôpital, on prend ma tension et on se rend compte que ma tension est beaucoup trop élevée. On me la reprend en tout 4 fois, elle ne descend pas. La gynécologue voit mes différentes échographies et fait les gros yeux « Mais on vous a pas prescrit d’autres échographies pour le poids du bébé ? On ne vous a pas suivi pour la tension élevée ?! » Eh non… pas de suivi. Elle commence à me parler de déclenchement car avec une tension aussi haute et un poids au dessus de la moyenne pour un bébé c’est pas bon signe.
Je commence à paniquer, devenir toute blanche… elle m’envoit au final aux urgences, où on a fait une échographie de contrôle pour le poids et la minette était estimée cette fois ci à… 3.7kg ! On m’a après ça, mis dans une salle, où on m’a mis sous monitoring et tensiomètre pendant quelques heures. Au final la tension est descendue, la prise de sang et les analyses d’urines étaient bonnes. On m’a laissé rentrer chez moi mais avec la condition de revenir le mercredi, donc la semaine d’après.


Du coup je reviens ce fameux mercredi matin avec mon cher GGolp cette fois ci. Après une longue série de monitoring et de tension, la sentence tombe : Les médecins décident de me déclencher car la tension est toujours aussi haute. A 14h, on commence le premier déclenchement par tampon. Après 2h en observation, on me remonte en chambre car pas de début de travail en vue. Quelques petites contractions sont présentes, mais rien de très folichon. On me surveille jusqu’au lendemain 15h30, où finalement, on me descend en salle de naissance pour faire un déclenchement par perfusions car le 1er a été un échec. Après m’être endormie, on me réveille vers minuit pour me signaler que la perfusion n’a pas été efficace non plus. Je remonte en chambre, on me met en observation jusqu’au lundi avec des monitoring et prises de tensions toutes les 6h. Lundi, bonne nouvelle, un médecin vient me voir pour me dire que je pouvais rentrer chez moi pour finir ma dernière semaine sereine.

Cette période d’hospitalisation a été compliquée à vivre. Pour les déclenchements, on m’a laissé à jeun plusieurs jours, j’étais branchée tout le temps à des machines, je devais rester toute la journée allongée, je voyais très peu de monde, puis un déclenchement pour moi était un échec, je n’étais pas capable d’avoir un accouchement normal. Je l’ai très mal vécu, alors le fait de pouvoir rentrer chez moi, dormir dans mon lit et être avec mes chats, était un grand soulagement.
C’est donc le 21 Novembre que je suis rentrée chez moi, pour une semaine tranquille mais en fait pas si tranquille que ça… Je vous en dirait plus prochainement 😉

Voilà mon témoignage pour ce trimestre. Le prochain article racontera mon accouchement, une période de ma vie qui me tient à coeur et dont je vous parlerai très vite sur le blog. Si vous voulez voir plus de photos et de ressenti au jour le jour, n’hésitez pas à me suivre sur #Instragram 😉

Si vous avez des questions, des informations à me demander mais si vous voulez aussi témoigner de votre 3e trimestre de grossesse, n’hésitez pas à le faire en commentaire 😉

 

On se retrouve très vite, sur Callmeflowie.com 😉

N’hésitez pas à me suivre sur :

FacebookTwitter Instragram

avatarminiature


Laisser un commentaire

Commentaire sur “[Next Gen’] – La dernière ligne droite.