Ocarina of Time, ça vous parle ? 2


Bonsoir chers lecteurs ! Ce soir je vais vous parler de mon jeu préféré. Vous vous doutez bien sûr que c’est un Zelda, mais pas n’importe lequel, c’est ZE Zelda, The Legend of Zelda – Ocarina of Time. Je vais plus précisément vous parler de l’opus 3DS mais aussi le comparer à l’opus de la 64.

Mais pourquoi si tard ?
Tout simplement car j’ai eu du retard question console portable. Je n’ai eu la 3DS (XL collector Zelda, attention !) qu’à Noël et c’est à l’occasion de la Saint Valentin que mon chéri a décidé de m’offrir le plus beau des cadeaux : The legend of Zelda – Ocarina of Time 3D.
Du coup, je profite depuis vendredi soir de ce merveilleux bijou. Et je n’ai pas été déçue.

L’ amélioration des textures, la précision, les détails retravaillés, font de cet opus, un jeu presque à part entière.
Je m’explique. Dès le démarrage du jeu, on voit la différence. Un opening revisité, des couleurs plus vives, une impression d’immersion plus forte, plus réelle.

Et ça se remarque tout au long du jeu. Même le gameplay a changé fini tous les boutons, place au tactile pour la rapidité mais aussi les dialogues, les graphismes… bref, un gros changement.

Je vous laisse en juger :  (en haut la nouvelle version)

Mais est ce que ce changement est-il aussi bon ?
Je vous donne mon avis. Je pense qu’il est bon et mauvais à la fois. Pour les graphismes, c’est un gros point fort, les personnages ont l’air plus humains, les boutiques, les maisons plus vivantes et réelles. La 3D aussi est juste magnifique, agréable, et je trouve que c’est l’une des 3D les mieux réussies. L’impression d’immersion est plus forte, plus agréable. J’ai parfois l’impression de me perdre, de ne pas reconnaître les endroits et ça redonne un challenge au jeu que je connais quand même par coeur. J’apprécie ce changement, malgré un côté plus vif et donc qui colle un peu moins à l’environnement et à l’ambiance.
Côté points négatifs, il y en a pas mal. Les dialogues. L’ayant fait des dizaines peut être des vingtaines ou même des trentaines de fois, je connais ces textes par cœur, ce qui me manque dans ce nouvel opus…
Pour les touches, le tactile est certes plus rapide mais j’ai une légère nostalgie pour les flèches qui nous servaient à jouer de l’ocarina. Je connaissais les chants par cœur, malheureusement, avec le tactile je suis un peu perdue. Pour le stick, il adhère moins, et quand on est dans la plaine ou en pleine course (à dos d’Epona !) ça gène énormément, ça glisse et ça empêche de jouer.

Mais malgré tous ces petits points négatifs, le jeu reste immersif et plaisant pour ma part. Je me languis chaque minute d’avoir ma 3DS en mains pour pouvoir y jouer. Et cela reste, pour moi, le meilleur des jeux.

Et vous, vous en pensez quoi ?

N’hésitez pas à réagir, et à partager. Vous êtes de plus en plus nombreux à me suivre et ça m’encourage à écrire. Merci à vous !

N’oubliez pas je suis aussi sur Twitter @CallMeFlowie.
En espérant que cet article vous ait plu.
A bientôt, Flowie.


Laisser un commentaire

2 commentaires sur “Ocarina of Time, ça vous parle ?

  • mrshonen

    Salut, je te suis sur Twitter (réseau sur lequel je suis depuis peu) donc je me permets de laisser un commentaire, me sentant concerné par le sujet et par l’ensemble de tes publications.

    J’ai moi aussi joué à OOT sur N64 lors de sa sortie, je devais avoir 7 ans, et je me souviens d’un jeu non seulement riche et varié, mais aussi assez dur.

    J’ai craqué sur la nouvelle version 3DS à laquelle je joue sur 3DS XL et j’avoue que j’ai été bluffé. Le même jeu, avec des graphismes retravaillé et une jouabilité plutôt bien exploitée sur l’écran tactile.

    Seul bémol, quelques changements par rapport à la version d’origine, notamment dans quelques temples, et surtout une remise à plat de la difficulté.

    Je sais pas si c’est le fait de connaître le jeu par coeur ou si c’est vraiment le cas, mais j’ai trouvé les combats contre les boss beaucoup trop facile. Par exemple, le dark link, mini-boss emblématique du temple de l’eau, est devenu selon moi ridiculement faible, et presque sans challenge (alors que dans mes souvenirs, c’était peut-être le fight le plus epic du jeu.)

    Mais bon, ce syndrome de la facilité est aussi présent dans « A link between worlds », torché en à peine trois jours. Alors, c’est du zelda, rien que ça mérite un achat, mais c’est vrai qu’un peu plus de challenge ne ferait pas de mal 🙂

    A Bientôt

    • Call Me Flowie

      Oui, j’ai peut être oublié d’en parler dans le post mais il est vrai que j’ai battu le premier boss en 2 coup d’épée alors qu’avant il en fallait 3 et ainsi de suite. Je suis d’accord sur le fait que la difficulté est devenue beaucoup trop simple. Mais c’est mon jeu préféré, et rien que ça en vaut l’achat. Pareil pour ALBW, j’ai adoré malgré la facilité, mais l’univers changé énormément des autres opus sur DS, il y a de la nouveauté et j’espère que les autres opus seront encore mieux !

      Merci pour ton commentaire, à bientôt 🙂